Micropolitiques de l’expérimentation

Expérimenter, c’est constituer un contre-pouvoir à l’intérieur même des situations. Expérimenter, c’est faire advenir de nouvelles formes de vie et d’activité, de pensée et de création. Expérimenter, c’est se montrer aussi inventif et créatif que le sont les formes contemporaines de pouvoir. Expérimenter, c’est opposer aux dispositifs de domination une puissance d’autonomie et de singularisation. Expérimenter, c’est faire varier une situation pour en moduler les perspectives. Expérimenter, c’est déployer une question à l’endroit même où les institutions dominantes imposent leur réponse.

Le choix de l’expérimentation, le choix du micro ne traduit donc pas une préférence pour des réalités maintenues à portée de main comme si, en les faisant « petites » ou en les formulant petitement, on les maîtrisait mieux. Le choix du micro est une stratégie d’action. Une micropolitique signe une capacité à démultiplier et à intensifier, à agir au plus près des situations, à harceler les logiques dominantes et à « troubler » les fonctionnements établis.

les textes

L’écosophie du projet

Un projet ne se développe jamais dans le droit fil des objectifs qu’il s’est fixé lors de son lancement. Il se décale progressivement par rapport à ses propres énoncés. Cet écart et cette prise de distance sont consubstantiels à son développement. Il n’avance pas de manière linéaire comme le ferait

Lire...

Occupations temporaires

Ce texte trouve son amorce dans une intervention présentée lors du colloque Nouveaux territoires de l’art, organisé en février 2002 à la friche La Belle de Mai (Marseille) [1]. De nombreux collectifs d’artistes occupent des friches (terrains délaissés ou usines à l’abandon) et les transforment en lieux de création et

Lire...

Micropolitiques des groupes

David Vercauteren, écrit en collaboration avec Thierry Müller et Olivier Crabbé, Micropolitiques des groupes (Pour une écologie des pratiques collectives), HB éditions, 2007. Le livre a été réédité en 2018 aux éditions Amsterdam. Souvent, les groupes militants ou les collectifs de travail développent un savoir ambitieux quant à l’objet de

Lire...

Agir dans la conjoncture

La politique publique n’atteint son but – la régulation d’une population ou d’un territoire – qu’en devenant une fonction à part entière de cette population et de ce territoire, qu’en s’y implantant de l’intérieur par un jeu de dispositifs, de projets et de démarches participatives. C’est en procédant ainsi, selon

Lire...

Micrologie(s)

Toute expérience possède simultanément une portée micrologique et une portée macrologique. Elle se déplace constamment d’un plan “macro” à un plan “micro”. Ce mouvement de bascule (d’un plan à l’autre) provoque une mise à distance à l’intérieur même de la situation. Micro et macro, loin de s’exclure ou de s’opposer

Lire...

Multiplicité interstitielle

Ce texte est issu d’une recherche portant sur les interstices urbains temporaires, les espaces interculturels en chantier et les lieux de proximité, dans le cadre du programme interdisciplinaire de recherche “Art – Architecture et Paysage” du ministère de la Culture et du ministère de l’Équipement. Nous l’avons conduite en collaboration

Lire...